Le 15 septembre 2023, le Premier ministre britannique Rishi Sunak a annoncé que l’American Bully XL allait être interdit au Royaume-Uni d’ici la fin de l’année. Cette décision fait suite à une série d’attaques mortelles impliquant cette race de chien, dont la dernière a eu lieu le 14 septembre, lorsqu’un homme a été tué par deux chiens présumés être des American Bully XL.

L’American Bully XL est une race de chien de type molosse, développée aux États-Unis dans les années 1990. Elle est issue d’un croisement entre l’American Staffordshire Terrier, l’American Pit Bull Terrier et d’autres races de molosses.

L’interdiction de l’American Bully XL au Royaume-Uni s’inscrit dans le cadre de la loi sur les chiens dangereux de 1991, qui interdit la possession, la reproduction, la vente et l’offre d’une liste de races de chiens considérées comme dangereuses. Les propriétaires d’American Bully XL devront donc se débarrasser de leur chien ou demander une exemption au tribunal.

L’interdiction de l’American Bully XL est controversée. Certains défenseurs des droits des animaux soutiennent que cette décision est discriminatoire et que la race n’est pas intrinsèquement dangereuse. Ils affirment que les attaques de chiens sont causées par le comportement des propriétaires et non par la race du chien.

D’autres soutiennent que l’interdiction est nécessaire pour protéger le public des chiens dangereux. Ils affirment que l’American Bully XL est une race puissante et agressive, qui est plus susceptible de causer des blessures graves ou mortelles.

Arguments en faveur de l’interdiction de L’Américan Bully

Les partisans de l’interdiction de l’American Bully XL avancent les arguments suivants :

  • La race est responsable d’un nombre élevé d’attaques mortelles au Royaume-Uni.
  • Les American Bully XL sont des chiens puissants et agressifs, qui sont plus susceptibles de causer des blessures graves ou mortelles.
  • L’interdiction est nécessaire pour protéger le public, en particulier les enfants.

Arguments contre l’interdiction de l’American Bully

Les opposants à l’interdiction de l’American Bully XL avancent les arguments suivants :

  • La race n’est pas intrinsèquement dangereuse.
  • Les attaques de chiens sont causées par le comportement des propriétaires et non par la race du chien.
  • L’interdiction est discriminatoire et stigmatise les propriétaires d’American Bully XL.

L’interdiction de l’American Bully XL au Royaume-Uni est une décision controversée qui suscite des opinions divergentes. Il est important de peser les arguments en faveur et en défaveur de l’interdiction avant de se forger une opinion.

Une pétition est mise en ligne pour défendre le Bully XL

Une pétition appel au gouvernement de ne pas poursuivre l’interdiction a été lancé après l’annonce du Premier ministre et a recueilli plus d’un demi-million de signatures en une semaine – bien au-delà du seuil nécessaire pour être examiné pour un débat au Parlement.

Nous avons pas souhaité publié un lien vers cette pétition puisque cette lois ne concerne pas la France. Si vous souhaitez avoir accès à la pétition, n’hésitez pas à me le dire en commentaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *